Warning: date() [function.date]: It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'America/New_York' for 'EST/-5.0/no DST' instead in /home/ecolela/public_html/monecoledeconduite.ca/fonction/php/requete.php on line 29

Warning: date() [function.date]: It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'America/New_York' for 'EST/-5.0/no DST' instead in /home/ecolela/public_html/monecoledeconduite.ca/fonction/php/requete.php on line 29
Guide de l'accompagnateur

Warning: date() [function.date]: It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'America/New_York' for 'EST/-5.0/no DST' instead in /home/ecolela/public_html/monecoledeconduite.ca/fonction/php/requete.php on line 23

Warning: date() [function.date]: It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'America/New_York' for 'EST/-5.0/no DST' instead in /home/ecolela/public_html/monecoledeconduite.ca/fonction/php/requete.php on line 23
Home Page  | Contact Us | Français

École de conduite


Warning: date() [function.date]: It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'America/New_York' for 'EST/-5.0/no DST' instead in /home/ecolela/public_html/monecoledeconduite.ca/fonction/php/requete.php on line 23

Warning: date() [function.date]: It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'America/New_York' for 'EST/-5.0/no DST' instead in /home/ecolela/public_html/monecoledeconduite.ca/fonction/php/requete.php on line 23
Online Drivers Education

Guide de l'accompagnateur

Guide de laccompagnateur

Guide de l'accompagnateur

 

Voici les éléments primordiaux lorsque vous accompagnez un apprenti conducteur

  • Utiliser un véhicule équipé de deux rétroviseurs latéraux (celui de droite étant destiné à l'accompagnateur) nous vous suggérons d’apposer une note " conduite accompagnée " à l'arrière du véhicule.
  • Respecter les règles du code de la route et tout particulièrement les limitations de vitesse destinées aux conducteurs débutants.
  • Nous suggérons de parcourir une moyenne de 3000 km sur les parcours les plus variés possibles et participer activement aux rendez-vous pédagogiques à l'auto-école,
  • Rajoutez un rétroviseur central dans votre véhicule: ainsi vous pourrez mieux observer la circulation.
  • Soyez en permanence très attentif car vous ne disposez pas de commandes pour réagir (sauf le frein à main d’un usage limité).
  • Incitez l’apprenti conducteur à aller chercher l’information le plus largement et le plus loin possible; en effet, il aura tendance à fixer son regard sur un espace proche.
  • Anticipez les situations pour éviter d’intervenir. S’il tarde à ralentir ou a tendance à serrer de trop près le bord de la chaussée, prévenez-le suffisamment longtemps à l’avance.
  • Surveillez particulièrement sa fatigue. N’oubliez pas que comme apprenti conducteur novice son attention sera encore concentrée sur la manipulation des commandes au détriment de l’analyse des situations.
  • Pensez à lui dire suffisamment à l’avance les indications sur les points à prendre en compte, en particulier sur le comportement des autres usagers qui peuvent le surprendre.
  • Invitez-le à être particulièrement attentif aux usagers les plus fragiles (enfants, personnes âgées, conducteur de deux roues).
  • N’hésitez pas à valoriser ses comportements sécuritaires (ou ceux des autres). Ils deviendront plus certainement une habitude de conduite.
  • Ne lui proposez pas de dépasser s’il n’est pas à l’aise. Le dépassement est une manœuvre difficile à gérer pour un conducteur débutant qui nécessite l’analyse de nombreux paramètres.

Comme tout parent ou ami, vous vous posez des questions sur la façon

  • d’accompagner l’apprenti conducteur vers l’autonomie.
  • de lui transmettre votre expérience de la route sans pour autant lui imposer votre façon de faire.

Par expérience, nous savons que l’on ne s’improvise pas accompagnateur. Il faut:

  • comprendre son rôle pour l’accomplir le mieux possible.
  • vouloir partager avec l’apprenti conducteur la découverte du plaisir de la conduite tout en évitant les dangers de la route,
  • vouloir s’impliquer et être disponible pour l’aider à augmenter son expérience et sa sécurité.

Vos années de conduite vous ont appris à anticiper. L’apprenti conducteur a besoin d’être guidé et encouragé pour anticiper. Ce sera en grande partie votre rôle.

Vous n’êtes pas seul pour assurer votre mission.

L’enseignant de la conduite reste disponible. Il répondra à vos questions et vous guidera afin de remplir votre rôle d’accompagnateur.

Quels sont les signes de la fatigue de l’apprenti conducteur?

  • A le regard fixe.
  • Change de position souvent ou s’affaisse sur le siège.
  • Demande plusieurs fois la même information.
  • Roule a une allure inadaptée, lente ou rapide
  • Soupire contre lui-même.
  • Inverse les clignotants, zigzague.
  • Fait répéter les directions à prendre.
  • Bâille.

Pourquoi la fatigue?

Parce que l’apprenti conducteur:

  • A conduit trop longtemps.
  • A mal dormi auparavant, il a trop chaud.

Parce que les conditions:

  • De circulation sont trop complexes pour son niveau de savoir-faire actuel.
  • Les conditions météorologiques nécessitent plus de concentration (pluie, neige, brouillard…)

Parce que vous:

  • Donnez trop de conseils ou intervenez trop souvent.
  • Faites des phrases trop longues.

Que faire? Quel comportement adopter?

  • Assurez-vous avant de partir que l’apprenti conducteur est bien reposé, et vous aussi d’ailleurs.
  • Arrêtez-vous et changez de conducteur au premier signe de fatigue de l’un ou l’autre.
  • Indiquez-lui les signes de fatigue que vous avez repérés pour qu’il puisse ensuite les identifier seul, selon le temps de conduite et les types de trajets.
  • Expliquez-lui la nécessité de s’arrêter lorsque les premiers signes apparaissent.
  • Faites-lui comprendre que la fatigue est un processus normal car la conduite est une activité qui exige une grande attention. Elle s’abat souvent rapidement, surtout chez un conducteur débutant.
  • Organisez ensemble les parcours suivants en tenant compte des sorties précédentes et des capacités du moment.

Quels sont les signes du stress de l’apprenti conducteur?

  • Rouspète.
  • Hésite, puis réagit impulsivement.
  • Adopte une conduite nerveuse.
  • A du mal à comprendre ce que vous lui dites.
  • Est tendu physiquement (tête et cou rigides, bras crispés sur le volant…)
  • Refait les erreurs du début.
  • Panique, ne sait plus quoi faire.
  • Pleure et hausse le ton de voix.

Pourquoi le stress?

Parce que l’apprenti conducteur:

  • A eu peur quelques minutes avant.
  • Ne se sent pas capable de conduire (correctement).
  • Veut à tout prix faire ce que vous lui demandez, mais n’y arrive pas encore
  • N’arrive pas à trouver son rythme.
  • A l’impression de ne pas progresser.
  • Se sent prisonnier du flot de la circulation dont il subit la complexité sans la maîtriser.

Parce que les conditions:

  • De circulation sont particulièrement complexes ce jour-la.

Parce que vous:

  • Etes trop présent et vous lui créez du stress.
  • Lui avez donnez des conseils contraires a ceux de l’enseignant et il ne sait plus quoi faire
  • Etes fatigué et tendu.

Que faire? Quel comportement adopter?

  • Énoncez calmement l’évolution possible des situations pour l’aider dans sa tâche de conduite.
  • Aidez-le à prélever des indices. Évitez les longs discours ; préférez les phrases courtes et précises.
  • Donnez des conseils plutôt que des ordres.
  • Évitez les interjections du type: (attention!) qui ne veulent rien dire et augmentent la tension.
  • Proposez-lui de changer d’itinéraire suffisamment tôt.
  • Ne communiquez pas votre stress ou votre tension (vous avez aussi le droit d’être stressé et de proposer un arrêt pour vous-même!)
  • Une fois la situation résolue, parlez-en avec lui… A l’arrêt.
  • Si la situation se produit plusieurs fois, retournez voir l’enseignant de la conduite pour en discuter avec lui et trouver ensemble une solution.

Quels sont les signes d’un manque de confiance de l’apprenti conducteur?

  • Adopte une allure particulièrement lente malgré des conditions de circulation fluide.
  • Se fâche contre lui-même, soupire.
  • Demande du soutien dans ses décisions.
  • Hésite à prendre des initiatives.
  • Est tendu au volant.

Pourquoi le manque de confiance?

Parce que l’apprenti conducteur:

  • A mémorisé cette situation comme délicate.
  • Manque encore de repères.
  • Ne se sent pas encore capable de réagir.
  • Est fatigué.
  • A tendance à se sous-estimer.

Parce la situation:

  • Est nouvelle à ses yeux.
  • Lui rappelle une situation difficile.
  • Lui rappelle une situation où il a eu peur ou s’est fait peur.

Parce que vous:

  • L’encouragez peu.
  • Exigez beaucoup de lui.
  • Faites un commentaire à chaque erreur (ce qui peut le bloquer).

Que faire? Quel comportement adopter?

  • Évitez les ordres.
  • Évitez de trop justifier vos conseils.
  • Laissez-lui prendre des initiatives, encouragez-le et ne prenez pas le volant à la première occasion.
  • Revenez à des situations plus faciles pour que la confiance revienne.
  • Mettez-le en situation de réussite avant d’augmenter peu à peu la difficulté de circulation.
  • Montrez-lui ce qu’il a bien perçu dans une situation, même si la réalisation n’a pas été parfaite.
  • En un mot, encouragez-le: si la confiance ne vient pas, c’est la conduite accompagnée qui peut être mise en échec.

Quels sont les signes d’un manque de pratique?

L’apprenti conducteur:

  • A du mal a garder une trajectoire constante.
  • Ralenti tardivement
  • Tient surtout compte de la signalisation et se préoccupe peu du comportement des autres usagers.
  • Pense que chacun va respecter la réglementation (ex: n’imagine pas que le véhicule situé devant va tourner à gauche même s’il na pas son clignotant allumé).
  • Recherche des informations vers l’avant seulement (peu d’utilisation des rétroviseurs).
  • Se fâche contre lui-même, contre les autres.
  • Détecte les obstacles fixes plutôt que mobiles.
  • Sélectionne les indices proches au détriment des indices lointains.
  • Manque d’anticipation.
  • Présente encore des difficultés de manipulation du véhicule.
  • Freine et accélère brusquement

Pourquoi le manque d’expérience?

Parce que l’apprenti conducteur:

  • Ne connaît pas encore bien le gabarit du véhicule.
  • N’a pas encore parcouru assez de kilomètres.
  • A encore un champ de vision étroit et ne sait pas tout détecter.
  • Ne connaît pas suffisamment de scénarios de conduite.
  • Ne sait pas sélectionner les indices prioritaires et agir d’une manière adaptée

Parce que la situation:

  • Lui demande beaucoup de concentration.
  • Est trop complexe pour lui.
  • Est trop nouvelle pour lui.

Parce que vous:

  • Proposez peu de situations de conduite.
  • Prévoyez des parcours trop espacés dans le temps.
  • Le guidez trop.

Que faire? Quel comportement adopter?

  • Faites-le pratiquer plus régulièrement puisqu’il manque de pratique.
  • Laissez-lui le temps d’acquérir une meilleure maîtrise: Il n’a pas encore votre aisance ni votre expérience.
  • Laissez-le aller à son rythme
  • Expliquez-lui les points particuliers sur lesquels il doit porter son attention.
  • Prévenez-le suffisamment tôt si des situations nouvelles se présentent.
  • Évitez de circuler sur des axes changés ou sur des parcours inconnus au début.
  • Pensez à reprendre le volant en douceur: Il fatigue vite (et vous aussi!)

Quels sont les signes de l’excès de confiance?

L’apprenti conducteur:

  • Roule à une allure inadaptée, voire excessive.
  • Agit tardivement selon vous.
  • Se laisse prendre par la facilité apparente de la conduite (conduite moins rigoureuse).
  • Ne prend pas en considération la signalisation temporaire.
  • Commet des infractions (vitesse, arrêt, qui devient un cédez le passage…) et en tire satisfaction car il fait comme les autres!
  • Se sent libéré du stress du début de l’apprentissage et force ses limites.
  • Tient le volant que d’une seule main.

Pourquoi l’excès de confiance?

Parce que l’apprenti conducteur:

  • Est persuadé que la qualité de sa formation et son expérience le préserve des dangers de la route.
  • A mémorisé un certain nombre de situations aux quelles il a réussi à s’adapter et pour lesquelles il pense pouvoir reproduire le même schéma. Or, sur la route, il n’y a jamais deux situations complètement identiques qui nécessitent deux réponses équivalentes.
  • A acquit de l’aisance et diminue sa vigilance
  • Veut montrer qu’il est «bon».
  • Veut imiter quelqu’un en particulier ou les autres.
  • Pense que chacun va réagir comme lui ou comprendre ses réactions.
  • Roule sur un trajet qu’il connaît par cœur.

Parce que la situation:

  • Est routinière pour lui.
  • Lui rappelle une situation connue.
  • Est fluide en terme de trafic.

Parce que vous:

  • Émettez des jugements hâtifs et qu’il veut devancer vos remarques!
  • Adoptez le même comportement quand vous êtes au volant.

Que faire? Quel comportement adopter?

  • Sélectionnez vos conseils, réduisez votre aide verbale pour ne pas l’irriter.
  • Soyez vigilant sur les automatismes: évitez de favoriser la mise en place de comportements peu rigoureux ou dangereux.
  • Anticipez davantage sur l’évolution probable de la situation; l’allure de l’apprenti conducteur est proche de la vôtre avec moins d’expérience!
  • N’hésitez pas à lui demander de se garer et faites le point avec lui.
  • Continuez à le guider sur ce qui peut arriver par rapport aux autres usagers.

Quels sont les signes d’une adaptation aux situations?

L’apprenti conducteur:

  • A le regard plus mobile.
  • Sélectionne plus vite les indices utiles.
  • Freine suffisamment tôt pour ne pas surprendre.
  • Pense à préparer les changements de voies.
  • Demande moins de soutien dans ses décisions.
  • Prépare son itinéraire.
  • Anticipe de mieux en mieux les actions des autres usagers, se laisse moins surprendre.
  • Ralentit lorsque la situation lui paraît confuse.

Quand perçoit-on une adaptation aux situations?

Lorsque que l’apprenti conducteur:

  • Commence à se familiariser à la conduite accompagnée.
  • Se sent en confiance avec vous.
  • Coordonne et synchronise de mieux en mieux ses gestes.
  • Accepte mieux ses erreurs de conduite.
  • Est davantage capable d’anticiper l’évolution d’une situation.
  • Voit ses erreurs et les corrige lui-même, sans intervention de votre part.
  • Écoute ce que vous lui dites, le prend comme une information et non comme un reproche.

Parce que vous:

  • Lui faites de plus en plus confiance.
  • Lui laissez davantage d’autonomie dans les décisions et actions.
  • Discutez calmement des situations de conduite une fois la situation passée.

Que faire? Quel comportement adopter

  • Continuez à le motiver en augmentant petit à petit la difficulté des parcours (ciblez les heures pour prévoir plus de trafic ou de conduite de nuit par exemple).
  • Continuez à lui donner des indices ou des éléments qui vous servent pour réagir dans ces situations sans définir l’action à mettre en place (le «pourquoi»plutôt que le «comment faire»).
  • Restez vigilant: bien qu’il ait plus d’aisance, vous êtes toujours là comme auxiliaire de ses actions en cas de besoin.
  • Veillez à ce qu’il renforce les bons automatismes (arrêts au feu orange, au feu rouge).
  • Montrez qu’il perçoit les changements de l’environnement même s’il n’anticipe pas encore les décisions à votre rythme!

Les durées de conduite

  • Au départ, prévoyez des durées de conduite courtes (15 à 20 minutes suffisent).
  • Peu à peu, vous pourrez augmenter la durée de conduite (jusqu'à 30 minutes).
  • L’apprenti conducteur pourra ensuite conduire 30 a 50 minutes quand une certaine aisance se sera installée.
  • Enfin, progressivement, il pourra faire des trajets plus longs (jusqu'à 1 h30 de conduite).
  • Et surtout avant de partir, assurez-vous à chaque fois qu’il n’est pas fatigué.

Volontairement, ce sont des durées de conduite proposées et non des kilomètres. En effet, ce qui compte au début de la conduite accompagnée ce n’est pas la distance parcourue, mais la difficulté des conditions de circulations rencontrées: la fatigue survient très rapidement chez un conducteur débutant. Dix à quinze minutes d’embouteillage peuvent être plus fatiguantes que 30 minutes de conduite en circulation fluide.

Le choix des parcours

Laissez l'apprenti conducteur préparer des itinéraires à l’aide d’une carte routière. Si son choix ne semble pas opportun, dites-lui pourquoi et proposez-lui un itinéraire plus adapté et plus sûr, en lui expliquant les critères qui ont guidé votre décision:

  • moment de l’année,
  • moment de la journée,
  • conditions météorologiques,
  • type de route.
  • Prenez au départ, des parcours connus, courts, avec une circulation fluide.
  • Ensuite, choisissez des heures oû la circulation est plus dense. Quand vous vous sentirez plus sûrs, progressivement, vous sélectionnerez ensemble des parcours plus complexes.
  • Si l’un de vous deux est fatigué, ou soucieux, il est préférable d’écourter la séance de conduite ou de la reporter.

Le cap des 500 premiers kilomètres

  • A ce stade, l’apprenti conducteur prend de l’assurance (et vous aussi). Il va alors vouloir faire comme les autres sans en avoir toutes les capacités et alors même que bien souvent, ils ne sont pas des exemples à suivre.
  • Laissez-le prendre ses décisions et agir.
  • Mais tempérez-le, si nécessaire, pour éviter qu’il teste ses limites.
  • Intervenez verbalement avant qu’une action erronée ne se produise: un bon moyen pour l’inciter à regarder loin devant et anticiper, est de continuer ponctuellement à utiliser la technique de la conduite commentée qu’il a apprise dans ses cours de conduite.

Les kilomètres suivants

  • Vous commencez à vous détendre, mais restez vigilant car vous n’êtes pas seulement passager. Vous continuez à d’être l’auxiliaire des décisions à prendre quand cela s’avère nécessaire.
  • Demandez-lui parfois le pourquoi de ses actions ou ce qu’il perçoit de la situation. Cela vous permettra de comprendre ce à quoi il est attentif. Vous pourrez lui donner ainsi des indices complémentaires pour augmenter sa fiabilité.

Conseils après la conduite

Il est important de faire régulièrement le bilan de la conduite accompagnée, notamment dans les situations suivantes:

  • Par un arrêt, en cours de séquence de conduite:
  • En cas de désaccord sur la manière de gérer une situation
  • Suite à une situation de stress exceptionnelle qui s’est présentée, qui mérite d’être discutée.

A la fin d’une séquence de conduite:

  • Pour dégager les aspects positifs du parcours de manière à bien approfondir les notions,
  • Pour relever les points négatifs.
  • Pour étudier les prochains parcours.

A savoir : L'apprenti conducteur est responsable devant la loi. En cas d'infraction, il peut être poursuivi devant les tribunaux et condamné à une amende.

Comme tout parent ou ami, vous vous posez des questions sur la façon:

  • d’accompagner l’apprenti conducteur vers l’autonomie,
  • de lui transmettre votre expérience de la route sans pour autant lui imposer votre façon de faire.

Par expérience, nous savons que l’on ne s’improvise pas accompagnateur. Il faut:

  • comprendre son rôle pour l’accomplir le mieux possible.
  • vouloir partager avec l’apprenti conducteur la découverte du plaisir de la conduite tout en évitant les dangers de la route,
  • vouloir s’impliquer et être disponible pour l’aider à augmenter son expérience et sa sécurité.

Vos années de conduite vous ont appris à anticiper. L’apprenti conducteur a besoin d’être guidé et encouragé pour anticiper. Ce sera en grande partie votre rôle.

Vous n’êtes pas seul pour assurer votre mission.

L’enseignant de la conduite reste disponible. Il répondra à vos questions et vous guidera afin de remplir votre rôle d’accompagnateur.

Source: Sécurité Routière de la République Française Disponible en format PDF:






Partager sur Facebook
 

Warning: date() [function.date]: It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'America/New_York' for 'EST/-5.0/no DST' instead in /home/ecolela/public_html/monecoledeconduite.ca/fonction/php/requete.php on line 23

Warning: date() [function.date]: It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected 'America/New_York' for 'EST/-5.0/no DST' instead in /home/ecolela/public_html/monecoledeconduite.ca/fonction/php/requete.php on line 23


© monecoledeconduite.ca